Matériels informatiques : l’inflation plombe le marché

Matériels informatiques : l’inflation plombe le marché

Après deux ans de pandémie et les pics de demande conséquents, les ventes mondiales de matériels informatiques perdent de la vitesse.

 

Par K. A.

Après la ruée vers les équipements informatiques à l’ère du Covid-19, 2022 s’annonce comme une année morose sur les marchés. La nouvelle d'un ralentissement de la demande mondiale est sur toutes les bouches. En effet, le marché mondial de l’informatique et des bureaux a enregistré des ventes de 59,2 milliards de dollars au premier semestre 2022. Il s’agit d’une baisse de 5% par rapport à la même période l’an dernier.

Les régions dans lesquelles le marché a montré un rebond positif immédiat au cours de la première année de la pandémie, affichent désormais une baisse du volume d’activité. En Europe et en Asie développée, par exemple, les revenus ont chuté respectivement de 14 et 15%. Les ventes en Amérique latine ont également ralenti, en baisse de 21% après de fortes ventes au premier semestre 2021. En revanche, l’Asie du Sud-Est, y compris l’Inde et la Chine, a enregistré une croissance continue des ventes, avec respectivement +30% et +3%. Selon une autre prévision de l'International Data Corporation (IDC), les livraisons mondiales de PC devraient baisser de 12,8% en 2022 à 305,3 millions d'unités, tandis que celles des tablettes chuteront de 6,8% à 156,8 millions.

«La demande urgente causée par les fermetures a été satisfaite, de sorte que la hausse des prix a commencé à freiner les consommateurs. En conséquence, le marché mondial a été confronté à un ralentissement entre janvier et juin 2022. Les consommateurs à faible pouvoir d’achat se sentent sous pression. Cependant, on constate qu’il y a encore plus de consommateurs sûrs d’eux, qui se laissent emporter par les produits premium ou haut de gamme», explique le cabinet d'étude Gfk.

 

Il est difficile d’ignorer l’inflation

Pour les analystes du secteur, l'inflation, l'affaiblissement de l'économie mondiale et la forte augmentation des achats au cours des deux dernières années sont les principaux facteurs de cette dégringolade. Ensuite, arrivent la guerre en Ukraine avec son lot de séquelles inflationnistes qui ont réduit le pouvoir d’achat des ménages, et donc freiné les ventes dans le segment retail. Une crise qui a aussi créé des tensions en termes d’approvisionnement.

Le Maroc, comme ailleurs, a connu une nette croissance de la demande sur les ordinateurs, tous secteurs confondus l’année écoulée. Les principaux importateurs ont vu leurs ventes augmenter de 34,6% en 2021, soit un TCAM de 9,6% sur la période 2019- 2021. Notons que le Royaume représente à peu près 40% de la taille du marché en Afrique du nord. Compte tenu de 1,6 milliard de dollars de dépenses IT en 2021, l’écosystème économique global est favorable et fait du Maroc la plateforme de choix en Afrique du nord. D’ailleurs, Disway, leader de la distribution de matériels informatiques au Maroc, avance une baisse du pouvoir d’achat des ménages, combinée au suréquipement pendant les années de pandémie, ayant conduit à une baisse importante des ventes.

Malgré les effets de la crise en Ukraine et les tensions sur les chaînes d'approvisionnement, Disway fait état d’un chiffre d’affaires consolidé en croissance de 5,3% lors du 1er semestre de cette année. Plus en détail, le segment Volume (PC fixes et portables, produits d’impression et imagerie…) ressort avec un CA de 379 MDH au T2, en progression de 5,6%. La croissance sur ce segment s’explique principalement par la reprise des demandes et appels d’offres publics par rapport à l’année précédente. Le segment Value (stockage, serveur, réseau, sécurité…) a connu une progression moins importante de 1,6% au T2 pour finir sur un CA de 67 MDH.

Dans la zone EMEA, région économique qui comprend les pays d’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique, la baisse s’annonce encore plus marquée. Les experts de Gartner tablent sur une chute de 14% en 2022. Le cabinet note aussi les problèmes de production de l’industrie. La généralisation du télétravail, les confinements successifs et la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ont provoqué une importante pénurie de semiconducteurs. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 02 Decembre 2022

Saad El Mernissi : «Les opérateurs ont une faible connaissance de la règlementation en vigueur»

Vendredi 02 Decembre 2022

Concentrations économiques non notifiées: 30 jours pour être dans les clous

Vendredi 02 Decembre 2022

Maroc. Lancement d'une campagne médiatique pour la promotion du paiement mobile

Jeudi 01 Decembre 2022

OCP: près de 90 milliards de DH de CA sur 9 mois

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux