Bourse & Finances

Tous les articles

BAD : la part des financements climatiques atteint 45% de l'investissement total en 2022

BAD : la part des financements climatiques atteint 45% de l'investissement total en 2022

La Banque Africaine de Développement (BAD) a alloué, en 2022, 45% de ses ressources à des projets visant à lutter contre le changement climatique, dont 63% sont consacrés à l'adaptation.
 

Dans la Revue annuelle sur l'efficacité du développement pour 2023, publiée en marge des Assemblées annuelles de la Banque qui se tiennent à Charm El Cheikh, la BAD précise que "94% de tous les projets sont approuvés en tenant compte de leur dimension climat dans leur conception".

Avec l'objectif d'examiner tous les projets sous l'angle des risques et des opportunités climatiques, la Banque s'efforce d'intégrer le climat à 100% d'ici à 2023, relève la même source, notant qu'avec d'autres banques multilatérales de développement, la BAD explore activement des options pour mobiliser davantage d'investissements privés pour l'action climatique en Afrique.

En soutien à ces efforts, la BAD a lancé le Guichet climatique du Fonds africain de développement (FAD), à travers lequel, elle prévoit de mobiliser jusqu'à 13 milliards de dollars pour l'action climatique dans 37 pays membres bénéficiaires dudit Fonds.

De plus, le programme de financement des risques de catastrophe en Afrique, un partenariat entre la Banque et l'African Risk Capacity Group (ARC), aide les gouvernements africains à répondre à l'insécurité alimentaire grave causée par des phénomènes météorologiques extrêmes en facilitant l'accès aux produits contre les risques de catastrophe tels que l'assurance sécheresse ou inondation.

Le Programme d'accélération de l’adaptation en Afrique (AAAP), initiative conjointe de la BAD et du Centre mondial pour l’adaptation (GCA), constitue aussi un exemple des efforts de la Banque pour lutter contre le changement climatique.

À travers son pilier "YouthADAPT", l'AAAP a, jusqu'à présent, soutenu 35 entreprises dirigées par des jeunes dans 14 pays africains pour un montant de 3,5 millions de dollars consacrés à des actions climatiques dans des secteurs comme l'agriculture, la gestion des déchets, les énergies renouvelables, l'eau et l'assainissement.

De plus, la Banque, en partenariat avec l'Union Africaine (UA) et Africa50, a lancé l'Alliance pour les infrastructures vertes en Afrique (AGIA), une initiative visant à accroître et à accélérer le financement des projets d'infrastructures vertes en Afrique.

En 2022, les investissements de la BAD ont atteint 8,2 milliards de dollars en 2022, en hausse de 37% par rapport aux niveaux enregistrés en 2021, une indication d'un retour progressif aux niveaux d'approbation d'avant la pandémie.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 12 Juillet 2024

Contrôle fiscal: le digital pour réduire les litiges DGI - contribuables

Jeudi 11 Juillet 2024

Réforme de la LOF: un nouvel élan pour la politique financière du Royaume

Mercredi 10 Juillet 2024

Le Maroc signe plusieurs accords avec la BAD pour un total de 6,45 milliards de DH

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux