Bourse & Finances

Tous les articles

Wafa Assurance: un assureur engagé pour le continent africain

Wafa Assurance: un assureur engagé pour le continent africain

Adil Bouifrouri, directeur exécutif en charge du Pôle international de Wafa Assurance, nous parle de la stratégie inclusive de la compagnie sur le reste du continent.

Finances News Hebdo : Quelle place occupe l’Afrique dans la stratégie du groupe Wafa Assurance ?

Adil Bouifrouri : L’Afrique occupe une place centrale dans la stratégie du groupe Wafa Assurance. En effet, nous opérons actuellement dans six pays africains, à savoir le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Tunisie et l’Égypte. Notre approche est celle d’un acteur engagé sur le long terme, avec la volonté de renforcer et d’étendre notre présence sur le reste du continent africain. Notre avenir est étroitement lié à l’essor de l’Afrique dont le potentiel de croissance est colossal, notamment en raison des faibles taux de pénétration. Le marché de l’assurance en Afrique bénéficie ainsi d’une demande croissante et devrait connaître une expansion importante, tirée par la croissance économique, l’augmentation rapide de la population, l’émergence d’une classe moyenne et des besoins spécifiques qui ne sont pas encore satisfaits. Notre ambition est également portée par la volonté engagée de participer à la dynamique de coopération SudSud, à travers des investissements à impact à même d’accompagner cette dynamique à l’échelle panafricaine.

F. N. H. : En matière de primes, quelle est la contribution de vos filiales au chiffre d’affaires global du groupe ?

A. B. : En 2022, leur contribution s’est élevée à 1,2 milliard de dirhams, ce qui représente 10,1% de notre chiffre d’affaires consolidé.

F. N. H. : Quelles sont vos actions RSE en faveur des pays où vous êtes présents ? Pouvez-vous donner quelques exemples ?

A. B. : Il me semble utile de rappeler que nos filiales sont jeunes, puisque l’aventure de Wafa Assurance à l’international a démarré en 2012. L’essentiel de nos filiales ont ainsi moins de sept années d’existence. Néanmoins, notre engagement à participer modestement à faire de nos pays de présence, des pays où il fait bon vivre; et de nos filiales, des entreprises où il fait bon travailler et s’investir, se vérifie au quotidien. Ainsi, nous accordons une grande importance aux ressources humaines locales, en particulier aux jeunes talents. Nous les accompagnons par le biais d’importants efforts de formation, sur place et à Casablanca, afin de favoriser au mieux leur intégration professionnelle. Par ailleurs, l’équité, la parité et la mise en valeur de la femme africaine sont au cœur de notre politique de ressources humaines dans nos filiales internationales, avec un exemple notable en Tunisie où les femmes représentent 70% des effectifs et les trois quarts du comex. Sur un autre registre, nous participons à de nombreuses initiatives caritatives et de soutien aux associations locales. Par exemple, en Tunisie, notre filiale a participé à la caravane Santé dans le gouvernorat de Tataouine pour aider les personnes malades qui ne peuvent pas se prendre en charge. Au Cameroun, notre filiale non-Vie a organisé une initiation au rugby au profit de 100 enfants, accompagnée de la distribution de cadeaux et d’ateliers d’animation. Enfin, nous veillons au quotidien à améliorer l’accessibilité aux produits d’assurance en répondant aux besoins des plus défavorisés grâce à des produits dédiés et à des processus de souscription et d’indemnisation simplifiés. Par exemple, nous avons développé des gammes de produits de microassurance spécifiques comme Dhamen en Tunisie et Secur Yako en Côte d’Ivoire.

F. N. H. : Votre groupe a accéléré ses projets d’expansion en Afrique au cours de la dernière décennie. Avez-vous l’intention de maintenir ce rythme dans les années à venir ?

A. B. : Absolument, le groupe Wafa Assurance a une ambition forte en matière d’expansion internationale. Au-delà de simplement maintenir le rythme, notre objectif est de l’accélérer en étendant notre présence aux principaux marchés de l’assurance en Afrique, que ce soit par des projets en Greenfield ou par le biais d’acquisitions. A horizon 2025, nous serons présents dans des pays représentant 70% du marché de l’assurance en Afrique (hors Afrique du Sud).

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 13 Juin 2024

Généralisation de l'AMO: onde de choc chez les assureurs et courtiers

Mardi 11 Juin 2024

Assurances : les primes émises atteignent 17,24 milliards de DH au premier trimestre de 2024

Lundi 29 Avril 2024

AtlantaSanad Assurance lance la multirisque Pro+ Al Maktab

Vendredi 26 Avril 2024

Multirisque climatique: «La Mamda a remboursé plus de 3 milliards de DH aux agriculteurs depuis 5 ans»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux