CLAP DE FIN POUR LES ACCORDS D’ABRAHAM ?

CLAP DE FIN POUR LES ACCORDS D’ABRAHAM ?

La guerre entre le Hamas et Israël entre dans son 40ème jour. Ce conflit meurtrier a déjà fait plus de 11.000 morts côté palestinien suite à l’offensive menée par Israël dans la bande de Gaza, selon le Hamas, dont les attaques en Israël le 7 octobre ont fait au moins 1.400 morts. La vengeance aveugle que mène actuellement Israël, a un impact dévastateur sur les populations civiles à Gaza, confrontées désormais à une crise humanitaire très aigue.

Tsahal semble disposer d’un blanc seing dans sa croisade contre le Hamas. Ses tueries font vivement réagir les dirigeants arabes. Dans son discours adressé, samedi, au Sommet extraordinaire araboislamique qui s’est tenu à Riyad, le Roi Mohammed VI a souligné «bien que des voix de la sagesse se soient élevées pour appeler à la désescalade et à l'apaisement, l'artillerie et les missiles israéliens continuent de prendre pour cible les civils désarmés, y compris les enfants, les femmes et les personnes âgées. Ne furent épargnés ni lieux de culte, ni hôpitaux, ni camps, qu'ils soient totalement ou partiellement détruits». Et ce, tout en appelant «à un sursaut de la conscience humaine pour que cesse le massacre de vies humaines».

De son côté, la rue se crispe et s’indigne de la situation affligeante à Gaza. Une rue arabe qui, de plus en plus, décrie et dénonce les accords d'Abraham signés en septembre 2020 par l'État hébreu, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

Ces accords, qui ont normalisé les relations entre Israël et ces pays arabes, ont été considérés comme une étape importante vers la paix au Moyen-Orient. Ils devaient permettre que se concrétise la solution à deux Etats soutenue par la majorité de la communauté internationale. Cependant, la guerre actuelle entre le Hamas et Israël met à mal ces efforts de rapprochement.

De plus, ce conflit a suscité une nouvelle vague d'antisémitisme dans de nombreux pays arabes. Il est encore trop tôt pour dire si les accords d'Abraham survivront à la guerre actuelle. Cependant, il est clair que ce conflit les a mis à rude épreuve. Il existe deux scénarios possibles pour l'avenir des accords d'Abraham. Dans le premier scénario, la guerre actuelle se termine par un cessez-le-feu durable. Dans ce cas, les pays arabes signataires des accords d'Abraham pourraient reprendre le dialogue avec Israël. Il serait alors possible de relancer les efforts de paix au Moyen-Orient.

Dans le second scénario, la guerre actuelle se prolonge. Dans ce cas, il est probable que les relations entre les pays arabes signataires des accords d'Abraham et Israël se dégradent encore. Il serait alors difficile, voire impossible, de poursuivre les efforts de paix. Mais dans tous les cas, les blessures provoquées par ce conflit sont si profondes qu’elles mettront du temps à se cicatriser. Beaucoup de temps. 

 

 

Par F.Z Ouriaghli

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 23 Mai 2024

La CPI lâche une bombe juridique et politique

Lundi 20 Mai 2024

E-Sports: bien plus qu'un simple jeu

Vendredi 17 Mai 2024

Maroc : montée en flèche des demandes de visas Schengen en 2023

Mercredi 15 Mai 2024

Achat de TikTok: magnats américains en lice pour une opération à plusieurs milliards

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux