Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Editoriaux

GOUVERNEMENT : PAS DE TEMPS DE LATENCE !

GOUVERNEMENT : PAS DE TEMPS DE LATENCE !
Vendredi 01 Octobre 2021 - Par admin

Par Fatima Zahra Ouriaghli, Directeur de Publication

Il n’y a pas une dynamique de reprise soutenue, mais l’économie nationale retrouve peu à peu des couleurs. Et ce, à la faveur de la bonne tenue du secteur agricole et de l’orientation favorable des activités non agricoles. Le redressement progressif des principaux indicateurs macroéconomiques est de bon aloi, dans un contexte marqué toujours par les répercussions néfastes de la pandémie qui empêchent encore l’économie nationale de tourner à plein régime. Certes, le Maroc déroule correctement sa campagne de vaccination et l’a intelligemment élargie aux citoyens âgés de 12 ans et plus.

Certes, la situation épidémiologique est actuellement moins tendue, avec en toile de fond l’amélioration des indicateurs sanitaires. Mais les autorités maintiennent toujours des gardefous, à travers des mesures restrictives encore en vigueur pour empêcher une reprise épidémique. Et c’est dans ce contexte particulier, certes moins contraignant que l’année dernière à la même époque, que le nouveau gouvernement va prendre les rênes du pays. Il n’y aura cependant pas de round d’observation. Et il faudra vite se mettre au boulot.

Car les urgences du Maroc ne sauraient souffrir d’aucun temps de latence, d’autant que les priorités du Royaume sont d’ores et déjà connues et identifiées : déploiement du plan de relance de 120 Mds de DH, opérationnalisation du fonds Mohammed VI pour l’investissement, généralisation de la protection sociale, accélération de la réforme du système éducatif… Le tout devant s’inscrire dans de nouveaux postulats et doctrines de développement, en lien avec le nouveau modèle de développement.

Un chantier ambitieux impulsé par le Souverain, qui pose les fondements du Maroc de demain par le biais d’une inflexion majeure dans la politique économique et sociale du Royaume. Akhannouch et son équipe devront donc avoir comme unique objectif de faire leur les orientations royales. Les premières mesures qui seront prises dans le cadre du projet de Loi des Finances 2022 nous édifieront dans ce sens. A coup sûr !

 

 

 

 

Economie Politique Actualité Économique Actualité Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX