Design : Une agence marocaine remporte le premier prix arabe de l'IMA

Design : Une agence marocaine remporte le premier prix arabe de l'IMA

L'Institut du Monde Arabe (IMA) a décerné, mercredi 8 septembre lors d'une cérémonie à Paris, son premier prix du design dans le monde arabe, destiné à promouvoir le projet d’un jeune designer ou d’une entreprise de design ressortissant de la Ligue arabe ou dont la production est développée dans l’un de ses pays.

 

La création de ce «Prix du Design de l'Institut du Monde Arabe» vise également à mettre en lumière le dynamisme et la créativité de cette pratique dans le monde arabe.

 

Dans une allocution de circonstance, le président de l’IMA, Jack Lang a indiqué que cette institution aspire à être le reflet de la création du monde arabe et de son effervescence, ainsi que son excellence et son savoir-faire artisanal.

 

L'objectif, a-t-il dit, est de mettre en relief la scène inventive du monde arabe, profondément engagée dans la transmission du patrimoine immémorial, faisant observer l'émergence d'une nouvelle génération de designers, qui «se réinvente».

 

Lors de cette cérémonie, organisée dans le cadre de la «Paris Design Week», le Grand Prix de cette première édition est revenu à l'agence d’architecture et d’architecture intérieure «Studio KO», installée à Marrakech depuis plus de 20 ans.

 

Remis à Karl Fournier et Olivier Marty, associés et architectes de l'agence, ce Grand Prix distingue une personnalité et/ou projet remarquables du design du monde arabe dont les valeurs de transmission des savoir-faire, d’implication sociale et environnementale, d’inclusivité et de partage de bien-être entrent en résonance avec les fondamentaux du Prix du design de l’IMA.

 

«Nous dédions ce Prix à tous les Marocains et Marocaines qui occupent une place particulière, non seulement dans nos cœurs, mais dans notre créativité et notre imaginaire», a souligné Karl Fournier, exprimant sa gratitude pour ce trophée, qui également, selon lui, serait une incitation à poursuivre le travail du studio, dont l'une des plus importantes réalisations est le Musée Yves-Saint-Laurent de Marrakech.

 

«Le Maroc que nous avons connu architecturalement a profondément transformé notre pratique et notre langage. Il l'a même généré», a pour sa part, déclaré Olivier Marty, soulignant que l'influence profonde que le Maroc a laissée sur leur pratique est «évidente», notamment grâce à la découverte de la main d'oeuvre et de son importance, ainsi que par la diversité des métiers artisanaux, qu'il s'agisse de la poterie, des textiles ou des broderies.

 

Dans sa catégorie «Talent émergent», le Prix du design de l'IMA, qui a pour vocation de promouvoir le projet d’un jeune designer du monde arabe, a été décerné à l'Emirati, Abdalla Almulla, alors que le Prix «Talent entrepreneurial» a été attribué à la marque de mobilier et maison de design qui se consacre à la promotion de l'artisanat et du design égyptiens, Don Tanani. Le «Grand Prix d'honneur» a, quant à lui, été décerné à la Libanaise Nada Debs.

 

L’Institut du monde arabe a pour mission principale de mettre en lumière les cultures arabes dans leur richesse et leur diversité. Arts visuels, arts vivants, littérature, langues, philosophie, recherche,… sont autant de domaines qu’il explore et met à la portée du plus grand nombre.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 18 Fevrier 2024

Parution : «Choses vues derrière un écran de fumée»

Dimanche 18 Fevrier 2024

«Etre arabe»: entretiens avec Christophe Kantcheff De Farouk Mardam Bey, Elias Sanbar et Christophe Kantcheff

Vendredi 09 Fevrier 2024

Arts plastiques: l’art du faux au Maroc

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux