Maroc. Le moral des ménages continue de se dégrader

Maroc. Le moral des ménages continue de se dégrader

Le moral des ménages continue sa tendance baissière au premier trimestre (T1) de 2023 pour atteindre son niveau le plus bas depuis le début de l’enquête en 2008, selon les résultats de l'enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut commissariat au Plan (HCP).

L'indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 46,3 points, au lieu de 46,6 points enregistrés le trimestre précédent et 53,7 points une année auparavant, indique le HCP qui vient de publier une note d'information sur les résultats de cette enquête.

Et de rappeler que les composantes de l’ICM portent sur la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière.

Ainsi, 85,3% des ménages déclarent, au T1-2023, une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 10,9% un maintien au même niveau et 3,8% une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à moins 81,5 points en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 78,0 points et à moins 66,9 points respectivement.

Au cours des 12 prochains mois, 50,7% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 37,4% à un maintien au même niveau et 11,9% à une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution future du niveau de vie est resté négatif à moins 38,8 points, contre moins 43,0 points au trimestre précédent et moins 21,5 points au même trimestre de l’année passée.

En outre, 85,8% contre 4,4% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 81,4 points contre moins 79,6 points un trimestre auparavant et à moins 82,8 points un an auparavant.

En ce qui concerne l’achat des biens durables, 79% contre 9,2% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour les effectuer. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec moins 69,8 points contre moins 70,3 points au trimestre précédent et moins 66,7 points au même trimestre de l’année précédente.

S'agissant de la situation financière, 51,2% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 45,4% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 3,4% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 42,0 points contre moins 42,1 points le trimestre précédent et moins 43,3 points une année auparavant.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 61,2 % contre 4,0% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 57,2 points contre moins 53,0 points au trimestre précèdent et moins 50,9 points au même trimestre de l’année précédente.

S’agissant de l’évolution, au cours des 12 prochains mois, de leur situation financière, 18,9% des ménages contre 24,1% s’attendent à son amélioration. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est ainsi établit à moins 5,2 points contre moins 7,7 points un trimestre auparavant et 8,3 points un an auparavant, estime le HCP.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 17 Juillet 2024

Projets routiers: une moyenne annuelle d’environ 18 milliards de dirhams d'investissements

Mercredi 17 Juillet 2024

Zone euro : l'inflation en baisse à 2,5% en juin

Mardi 16 Juillet 2024

HCP : seulement 9,8% des ménages prévoient d'épargner en 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux